Goufablog

Geek, nouvelles technologies, société et jeux vidéos!
27
févr.
2011
Dead Space 2 - Test
Jeux vidéo - par Goufalite - 1700 hits

Mon avis : XXX
Le seul avis : X


Vous vous souvenez de Isaac Clarke? Le pauvre ingénieur qui devait aller sauver sa copine perdue dans un immense vaisseau spatial appelé l'USG Ishimura? Eh bien il s'en est sorti et les développeurs de Visceral Games ont bien voulu le tourmenter un peu plus dans un nouvel épisode. On va donc en parler un peu pour voir les nouveautés et ce qu'il vaut en terme de jeu.

L'histoire

Donc, 3 ans après les aventures autour d'Aeris 17, Isaac est récupéré par une station orbitale nommée la Méduse (de par son caractère tentaculaire, puis pour référencer le radeau du même nom) qui gravite autour de Titan, l'un satellites de Saturne. Il ne sait pas ce qu'il s'est passé pendant ce temps et se retrouve dans un asile psychiatrique. Soudain le lieu va être infesté par des nécromorphes, les mêmes créatures que dans le premier volet, et Isaac va donc devoir s'échapper de la station après avoir rencontré quelques amis et ennemis.

Ah! Une suite!

Les nouveautés de gameplay

Quand on fait une suite, on s'attend à améliorer le jeu pour que les joueurs le préfèrent au premier et l'achètent. Bon pas de régression en vue pour ce deuxième épisode mais pas d'améliorations significatives non plus : il y a toujours la même IHM, les mêmes points de force et les mêmes schémas d'amélioration.

L'apesanteur a été repensée, maintenant Isaac peut se déplacer en utilisant les propulseurs dans sa combinaison et un bouton permet de se remettre au sol. Quant aux phases sans air, elles sont devenues d'une simplicité assistée avec les distributeurs d'oxygène bien visibles et éparpillés partout dans la zone. Le traceur laser a été repensé en proposant de montrer le chemin menant à une sauvegarde ou à un stock en plus de l'objectif courant.

Les combinaisons ont un look varié
Les combinaisons ont un look varié

Il y a eu une légère modification sur les combinaisons en général : elles sont variées graphiquement et elle ont chacune un petit bonus particulier comme -15% sur les achats, plus de stase,... Mais nous savons tous que dans Dead Space le plus important est l'inventaire et que ces bonus ne sont là que pour agrémenter le jeu...

Un technicien devenu héros

Une grosse amélioration survient quand même : Isaac parle et à un visage! Fini donc le syndrôme de Gordon Freeman et place à une voix et une personnalité pour notre avatar. Isaac peut donc intéragir avec les autres personnages en enlevant son casque et en se montrant expressif, il n'est plus soumis à des ordres et se propose d'emblée pour des missions casse-cou impliquant la réparation d'équipement et l'enlevage "d'obstacles sur les voies". Ce changement nous permet surtout de vivre avec lui sa maladie chronique : il est hanté par la folie et son amour perdu, Nicole qui est restée à bord de l'Ishimura. Par contre il nous arrive de le perdre lors de cinématiques où la caméra choisit les meilleurs plans sans ce concentrer sur Isaac comme dans le premier volet...

Un long couloir de 11h

On avance, on avance

C'est un peu ce que je regrette quand je joue à Dead Space 2 : on avance, on tue des monstres, on passe dans un conduit de ventilation, on sauvegarde, on voit un allié au loin,... sans oublier les débris au milieu du chemin qui nous forcent à passer par le couloir sombre où l'on entend des grésillements et des gémissements et les portes qui se ferment toutes seules! Je me rappelle de la pseudo-ouverture des niveaux du premier volet qui consistait à sortir d'un tramway, explorer le niveau quitte à repasser par certains endroits, retrouver le stock et y vendre l'équipement superflu, résoudre le niveau et revenir au tramway. Dead Space 2 est donc linéaire et on suit l'avancement d'Isaac entrecoupé de scènes cinématiques ou de gros plans de caméra.

En parlant de caméra, du début jusqu'à 4 heures de jeu, on se retrouve à jouer les mêmes scènes que les vidéos promotionnelles du jeu sorties quelques mois avant. C'est assez décourageant vu que l'on pourrait penser que le jeu se résume juste à ces vidéos et toutes les surprises sont gâchées (boss de niveau, cinématiques,...). Fort heureusement la suite du jeu n'a pas été dévoilée et nous réserve des surprises assez... dérangeantes!

Bouh!

Dead Space 2 ne fait plus trop peur. A part certains endroits sombres ou confinés, les seules choses qui peuvent surprendre sont les monstres qui se réveillent subitement. En effet, maintenant pour récolter des objets il ne suffit plus de tuer les nécromorphes, il faut aussi les écraser du pied ce qui permet de s'assurer de leur vraie mort. Les apparitions de Nicole sont assez prévisibles et ne sont pas impressionnantes, elles sont juste là pour mettre Isaac mal à l'aise et nous imprégner de sa maladie, par contre l'explication des apparitions est intéressante dans l'histoire.

Des nouveaux décors

Des décors lumineux tout en restant malsains!
Des décors lumineux tout en restant malsains!

C'est un peu ce qui m'a fait céder : les décors ont été faits avec des jeux de lumière plus riches et des nuances de couleur qui font penser aux néons de Bioshock. Des cathédrales bleues, de la publicité partout et le reflet de Saturne nous immergent dans la station de la Méduse. Les décors sont donc variés et assez beaux, mais cela ne change rien au côté linéaire du parcours.

Verdict

Un nouveau héros, de nouveaux décors, mais un long couloir sans grand changements par rapport au volet précédent. On a donc une bonne suite du premier épisode avec certains éléments qui vont nous replonger au fin fond du vide spatial ou personne ne peut nous entendre crier. C'est intéressant pour voir la continuité de l'unitologie mais sans plus.

  • De nouveaux décors
  • Quelques passages mémorables
  • Une nouvelle personnalité pour Isaac
  • Linéaire
  • Peu d'améliorations depuis le dernier volet, voire un peu d'assistanat
  • Plus trop de trouille, beaucoup de prévisibilité suite aux vidéos de promotion

Trucs et astuces

  • Encore et toujours, pensez à vendre votre inventaire pour gagner des sous.
  • Le cutter plasma du jeu et celui offert si vous avez fini le premier volet sont identiques en performances. Pensez à ranger l'un des deux pour garder des munitions et de la place.
  • Régénérator (hem hem) est de retour, je rappelle qu'il faut le staser quand il est complètement démembré pour ralentir sa régénération.
  • A la fin, concentrez-vous sur votre objectif, c'est un conseil.

+ Sources des images


Vous pouvez aussi lire :

GoufaliteGoufalite - Site Web - Steam - Twitter
Rédacteur et programmeur principal du Goufablog. Ingénieur de profession et avide de connaissances technologiques et scientifiques il partage son savoir à travers ces différents articles. Plus de renseignements sur la page de contact.
RSS Voir ses articles...
CC-BY-SACet article est protégé par une licence CC-BY-SA.


Tags : cutter, démembrer, dead space, dead space 2, isaac clarke, suite
Delicious   Facebook   Commentaires(0) | Permalink
Sans commentaires!
Votre avis?
(Obligatoire)

Site et style réalisé par Goufalite
Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.
Valid XHTML 1.0 Transitional Optimisé pour FireFox 2
avec une résolution 1024*768