Goufablog

Geek, nouvelles technologies, société et jeux vidéos!
8
mars
2015
Domotique minimale - Partie 2 : Construire et paramétrer le serveur
Domotique - par Goufalite - 1309 hits

Maintenant que tout est câblé, je vous propose d'installer un système informatique qui va tourner 24h/24 et gérer toutes les tâches de votre réseau domestique, et tant qu'à y être héberger vos fichiers ou votre serveur web.

Le choix

Raspberry Pi, serveur NAS, tour ITX avec Windows Server, Ubuntu,... A vous de voir ce que vous préférez avec les capacités et la connectique qui vont bien.

Si comme moi vous vous avez des connaissances limitées en Linux ou si vous voulez de la réactivité et de la compatibilité matérielle, vous pouvez opter pour un ordinateur standard de récupération à cacher dans un coin. J'y ai mis un windows professionnel pour bénéficier de toutes les capacités serveur que je puisse débloquer.

Dans l'article suivant je vais parler de Cygwin qui a la même syntaxe que Linux donc si vous choisissez une distribution Linux vous retomberez en partie sur vos pieds.

Raid, la sauvegarde de la sauvegarde

Si vous avez choisi la sauvegarde de données, je vous conseille de jeter un oeil à la solution RAID :

  • RAID 1 : deux disques durs clonés en temps réel.
  • RAID 5 : trois disques dont les données se complètent, si un disque tombe en panne on peut récupérer les données depuis les deux autres.

Regardez si votre matériel supporte ce genre de protocole, sinon vous pouvez acheter une carte SATA PCI. Si vous n'avez pas la place, des solutions USB existent.

Paramétrage réseau

Le serveur sera la pièce maîtresse de votre installation, il ne faut donc pas négliger la configuration réseau. Voici donc quelques règles, à vous de les adapter.

Réveil à distance

Branchez votre serveur sur une prise réseau Wake-On-Lan pour pouvoir allumer l'ordinateur à distance. Regardez le manuel de votre carte mère ou achetez une carte réseau PCI prévue pour.

Pour faire fonctionner le Wake-On-Lan il vous faut connaître l'adresse MAC de votre carte réseau. Pour cela ouvrez une console sous windows et tapez

ipconfig /all

Récupérez le code de la forme UU-VV-WW-XX-YY-ZZ et entrez-le dans un logiciel dédié. Techniquement il suffit d'envoyer un packet réseau à tout le monde contenant 3 fois ce code. Au niveau des logiciels il en existe sous Android et sur PC, mais rien ne vous empêche de le coder vous-même.

IP fixe

Le serveur est le point fixe de votre réseau : il ne doit pas bouger ! Mais votre box en décidera autrement en lui attribuant une adresse automatique amenée à changer et un nom générique. Vous devez prendre les devants.

En parlant du nom, il est à changer dans les propriétés du système. Choisissez un nom simple et dans l'esprit de nomenclature que vous aurez choisi (noms d'îles, de rois de France, de vins,...)

Pour ce qui est de la configuration réseau de votre serveur en tant que telle je vous propose une configuration basée sur un réseau de moins de 254 appareils :

  • adresse IP : en général c'est 192.168.1.X avec X entre 2 et 254. Regardez l'IP de votre box pour ne pas faire de conflits (en général c'est 192.168.1.1).
  • masque de sous-réseau : laissez 255.255.255.0 si vous avez peu d'appareils sinon voici un tutoriel plus détaillé.
  • passerelle : mettez l'adresse IP de votre box.
  • DNS primaire : aussi bizarre que ça puisse paraître, remettez l'adresse IP de la box, elle mettra à jour les vrais DNS sur votre réseau.

Répertoires partagés

Les Linuxiens peuvent regarder ce que la solution SMB leur propose, et pour Windows c'est aussi simple qu'un clic droit !

Il faut cependant penser à la sécurité et munir de droits ces répertoires :

  • créez autant d'utilisateurs standard qu'il y aura de personnes connectées.
  • créez bien sûr un compte dédié à l'administration.
  • créez un compte visiteur basique, j'y viens.

Faites un clic droit > propriétés sur un dossier pour faire un partage avancé et donnez les droits qu'il faut en cliquant sur "Autorisations". En règle générale on donne les droits de modification à "Tout le monde" juste pour le partage, puis on donne des droits plus fins (exécution, création,...) en agissant directement sur la sécurité du répertoire sur le disque en y faisant un clic droit > propriétés, onglet sécurité.

Votre répertoire partagé apparaîtra si vous tapez le nom DNS dans un explorateur. Si toutefois vous ne voulez pas qu'il y apparaisse, mettez un "$" à la fin du nom du partage.

Les répertoires que j'ai choisi de partager sont :

  • un répertoire personnel pour chaque utilisateur.
  • un répertoire avec des droits d'écriture pour tout le monde, pour transformer votre serveur en piratebox.
  • un répertoire partagé interne accessible uniquement aux utilisateurs.
  • un répertoire pour le multimédia, en plus du DLNA.
  • un répertoire pour les données de la caméra.

Musique et partage

Le DNLA

Vous avez sûrement vu le logo sur certains téléviseurs récents, il s'agit d'un protocole dédié au partage de fichiers multimédia.

Son installation est simple : installez par exemple PS3Server et dites-lui où scruter vos fichiers. Sachez cependant que le DNLA ne fonctionne pas à partir de Windows 7, il vous faudra passer par les répertoires partagés décrits ci-dessus.

Les playlists M3U

Quand vous recevez du monde ou juste pour vous, il peut être intéressant de regrouper vos morceaux favoris dans une playlist. Pour cela rien de plus simple :

  • montez le dossier partagé de vos morceaux de musique.
  • assurez-vous que vos fichiers multimédias soient au même niveau d'arborescence.
  • à la racine ce niveau, créez un répertoire "playlists" et partagez-le.
  • ouvrez votre lecteur musical préféré (VLC, Winamp,...) et faites-y glisser vos morceaux dans la liste de lecture.
  • enregistrez votre liste au format M3U dans le répertoire créé à l'occasion

Et maintenant ouvrez le fichier que vous venez de créer avec le bloc-notes ou mieux Notepad++ : vous pouvez voir qu'il s'agit ni plus ni moins que d'une liste de fichiers et de leurs chemins. Malheureusement ces chemins sont ceux de votre ordinateur. Remplacez ce chemin par "../". Donc si vous avez suivi mon exemple d'arborescence ci-dessus et que votre musique se trouve sur :

D:/unrepertoire/unautre/monalbum/monMP3.mp3

Il faudra remplacer par :

../monalbum/monMP3.mp3

FTP

Si vous avez besoin d'une façon ou d'une autre accéder à vos fichiers via FTP (pour la caméra par exemple), il vous faut installer un serveur FTP sur votre machine. Je vous propose FileZilla Server qui s'installe facilement.

Après l'installation commencez par construire une arborescence de répertoires afin de pouvoir créer les répertoires de démarrage, puis créez des utilisateurs ainsi que leurs groupes associés au bon répertoire.

Ensuite ?

Vous pouvez vous arrêter là si vous le voulez, vous avez un bon petit serveur de stockage de fichiers et de musique disponible sur votre réseau local. Mais que diriez-vous si vous pouviez le télécommander depuis le téléphone et lui faire faire des tâches rigolotes ?


Vous pouvez aussi lire :

GoufaliteGoufalite - Site Web - Steam - Twitter
Rédacteur et programmeur principal du Goufablog. Ingénieur de profession et avide de connaissances technologiques et scientifiques il partage son savoir à travers ces différents articles. Plus de renseignements sur la page de contact.
RSS Voir ses articles...
CC-BY-SACet article est protégé par une licence CC-BY-SA.


Tags : cygwin, serveur
Delicious   Facebook   Commentaires(0) | Permalink
Sans commentaires!
Votre avis?
(Obligatoire)

Site et style réalisé par Goufalite
Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.
Valid XHTML 1.0 Transitional Optimisé pour FireFox 2
avec une résolution 1024*768