Goufablog

Geek, nouvelles technologies, société et jeux vidéos!
13
janv.
2015
Mon point de vue sur le mouvement #JeSuisCharlie
Société - par Goufalite - 1614 hits

Pas besoin de rentrer en détail dans les événements qui ont eu lieu Mercredi et Vendredi dernier, twitter et les plateformes d'informations en font des très bons résumés. Voici mon approche par rapport à ces événements, la grande solidarité qui en a découlé et les méthodes employées.

La liberté d'expression

Tout un symbole !
Tout un symbole !

Je commence par le plus important, après le respect aux familles des victimes bien sûr.

Il y a une citation bien connue qui dit "On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde", ce qui peut être transposé par "Tout le monde n'est pas réceptif de la même façon à une information". Quand j'ai vu les quelques dessins de Charlie Hebdo, j'ai trouvé :

  • du rigolo,
  • du rigolo et provocant,
  • du provocant tout court,
  • de l'incompréhensible.

Mais pour les deux derniers je n'irai pas jusqu'à demander leur suppression en sachant que quelqu'un d'autre les recevra peut-être mieux. La crotte ci-dessus illustre bien mon propos : choquante pour les catholiques mais rigolote car elle reprend une expression connue littéralement !

Après je sais que certains profitent de cette liberté de la presse, comme le Point qui veut mettre la photo de l'exécution du policier sur sa une. C'est indescent, racoleur et irrespectueux pour les familles des victimes, mais ça sert à "dénoncer la barbarie de l'acte". Dans tous les cas on en discute : vous avez le droit de donner votre avis et au journal de le recevoir et si vous ne cautionnez pas, n'achetez pas le journal ou n'allez pas au spectacle.

Pour moi, tout le monde peut s'exprimer comme le demande le déclaration des droits de l'homme, la constitution,... il faut juste être ouvert aux critiques constructives (donc pas avec un lance-roquettes) pour faire avancer le débat.

#JeSuisCharlie©

Les réseaux sociaux ont vu fleurir l'avatar générique "Je suis Charlie". J'ai trouvé ça très bien même si du coup je ne reconnais plus facilement mes contacts et ça m'a rappelé l'opération nez rouge Sarkozy contre ses comptes twitter parodiques (qui ironiquement a dénoncé cet attentat contre la liberté d'expression).

Malheureusement je n'ai pas pu franchir le pas pour plusieurs raisons :

La première est que je me suis rappelé du mouvement #géonpi, une levée de boucliers des futurs entrepreneurs contre un projet de loi. C'était pareil : des parodies, des avatars qui changent,... et c'est alors qu'on a découvert que tout le mouvement #géonpi dépendait d'une agence de communication dédiée au buzz sur les réseaux sociaux. Du coup ce n'est même plus un mouvement spontané mais carrément une grande manipulation !

La deuxième m'a tiqué quand j'ai vu la partie discussion de l'article de Wikipédia sur la fusillade : à qui appartient le logo et sous quels droits est-il distribué ? C'est bien sûr un rebondissement par rapport à mon premier argument, mais j'y fais attention quand j'ai appris qu'une société s'était appropriée les messages des Anonymous. Et bien sûr, certains en profitent !

J'étais tenté de parler d'un éventuel clicktivisme mais au vu de l'ampleur de la manifestation de Dimanche, je ne peux qu'approuver le mouvement solidaire et concret qui en a découlé (malheureusement comparé à la manif pour tous).

Une minorité avec un lance-roquettes

DEGAGE CE BAZOOKA DE MON VISAGE !!
DEGAGE CE BAZOOKA DE MON VISAGE !!

"Ce ne sont pas des islamistes", "on prône la paix". Encore aujourd'hui c'est très difficile d'avoir une discussion calme sur la religion ou l'égalité hommes/femmes. Donc oui, c'est une minorité qui se décide d'attaquer aux valeurs de la démocratie.

C'est une minorité armée d'un LANCE-ROQUETTES qui se balade dans Paris. Ils auraient pu viser l'élysée, ils ont visé un petit journal pour quelques dessins. Cette minorité est menaçante et conditionnée par un texte qui dit qu'il faut exterminer les gens qui ne pensent pas comme eux.

La Bible n'est pas toute blanche non plus : tout le monde connait la citation de Jules, l'un des tueurs à gages dans Pulp Fiction avant de tuer quelqu'un. La marseillaise n'échappe pas à la règle en voulant qu'"un sang impur abreuve nos sillons"...

Je sais qu'il est impossible de modifier ce texte car il a été écrit par une main divine, et c'est quelque chose que je respecte, mais aujourd'hui il faut évoluer, et cette blague montre bien que ces textes ne sont plus valables. Si on ne peut pas modifier le texte, alors il faut éduquer : au moins juste dire :

Il suffira juste de dire ça aux futures génération et là on verra du changement et pourra enfin croire à une "religion de paix".

Et maintenant, place à l'hypocrisie

On attendait bien sûr la récupération par certains parti politiques mais le premier à vouloir croire bien faire est... Apple ! Bien connu pour sa censure sur certaines applications en désaccord avec leur politique voire leur religion. Facebook est Charlie aussi, le réseau qui censure le moindre téton sur une photo.

Je ne parle pas du parti d'extrême-droite, c'était prévisible. Mais le gouvernement en place devrait se poser quelques questions, lui qui a voté il y a quelques mois une loi pour bloquer les sites sans passer par un juge, lui qui se plaint de l'atteinte à la vie privée lors de l'affaire Gayet après avoir voté la LPM. Je passe aussi sur les chefs d'état pas très amis avec la presse qui ont participé à la manifestation.

4 millions de français ont marché toute la journée de dimanche pour parler de la liberté de la presse et condamner les attentats. Hélas est-ce-que nous marcherons à nouveau pour les 2000 victimes de Boko Haram ? Pour nos libertés en train de se faire piétiner ? Pour le non-cumul des mandats ou la baisse du salaire astronomique de nos députés ? La symbolique d'une marche est certes forte mais ne résoudra pas tous les problèmes.

La sur-médiatisation

Pendant ce temps, à Dammartin-en-Goële dans les locaux de l'imprimerie.

— Alors ça donne quoi ?

— Donc d'après les photos des twittos il y a 5 gars au niveau de la porte d'entrée, 4 au niveau de la sortie de secours côté Ouest et 3 fourgonnettes dans le parking.

— Ok, moi j'ai fait une recherche d'image inversée sur l'hélicoptère qui tourne là, c'est un BXK-524 et Google dit qu'il y a un défaut de blindage en dessous du rotor.

— Parfait, j'ai regardé le plan du building sur Google Earth et street view, apparemment ils ont oublié de protéger une sortie de secours côté Est, il y a une patrouille pas loin mais si on jette une grenade depuis la fenêtre du premier étage là, ils ne la verront pas à cause du préau et on pourra sortir pépère. D'après une photo ils ont juste des flingues de poing et des matraques, pas comme les autres qui ont des famas.

— Et l'hélicoptère il est où ?

— Attends, je regarde les informations... Au nord-est ! Ah mais par contre comment on se débarrasse des tireurs d'élite ?

— Facile, regarde le plan du toit sur Google Earth, il y a une trappe d'accès ici dans un angle mort !

— Attends, t'as pas le droit d'utiliser Google Earth en vue de tuer quelqu'un ! Tu lis les conditions d'utilisation au moins ?

— Ha ha ! [appris en écrivant cet article] Hé attends, ce journal d'info dit qu'ils sont rentrés en contact avec des gens cachés dans une remise, t'y vas ?

Chers journalistes et twittos, arrêtez de faire la chasse au buzz/clic/retweet le temps de ce genre d'opérations et laissez la police faire son travail. Merci !

Moralité

  • Je suis ravi de voir que la presse et la caricature ne sont pas tombés suite à cet événement.
  • L'info en continue serait prête à mettre en danger la vie d'otages pour avoir une information.
  • Les réseaux sociaux et technologies d'aujourd'hui peuvent faire tourner les prises d'otages à l'avantage des agresseurs.
  • Tout le monde peut parler, il faut juste savoir écouter, filtrer et critiquer l'information.
  • Une marche "pacifique" a eu lieu, maintenant il faut "se battre" pour nos libertés.
  • Le combat est loin d'être fini...

En tout cas je n'ai jamais vu autant de représentations de Mahomet depuis cet attentat comme quoi il y a du changement, malheureusement il fallait qu'il y ait des morts pour que ça arrive...

+ Sources des images


Vous pouvez aussi lire :

GoufaliteGoufalite - Site Web - Steam - Twitter
Rédacteur et programmeur principal du Goufablog. Ingénieur de profession et avide de connaissances technologiques et scientifiques il partage son savoir à travers ces différents articles. Plus de renseignements sur la page de contact.
RSS Voir ses articles...
CC-BY-SACet article est protégé par une licence CC-BY-SA.


Tags : charlie hebdo, google, informations, street view, twitter
Delicious   Facebook   Commentaires(0) | Permalink
Sans commentaires!
Votre avis?
(Obligatoire)

Site et style réalisé par Goufalite
Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.
Valid XHTML 1.0 Transitional Optimisé pour FireFox 2
avec une résolution 1024*768