Goufablog

Geek, nouvelles technologies, société et jeux vidéos!
22
déc.
2013
Un Noël à partager - Partie 3 : L'artiste du passé
Noël - par Goufalite - 1205 hits

Cette mélodie était insupportable, cela faisait au moins trente minutes qu'il essayait de se l'enlever de la tête mais elle revenait de plus belle.

– Elle vous plaît hein ?

Crogue sursauta. A côté de lui se tenait un homme déguisé en tenue de bal large avec une perruque digne de la révolution.

– Qui êtes-vous ? Demanda-t-il.
– Et pourtant vous avez aujourd'hui le droit de la siffler et de la propager parce qu'elle est libre.
– Qui êtes-vous bon sang ?
– Surtout qu'à l'époque il n'y avait que des partitions et le savoir vocal alors pour retranscrire l'esprit de l'auteur...
– QUI ETES-VOUS ?
– Et c'est ça le plus paradoxal : vous ne me reconnaissez pas. Tous les gens qui écoutent la musique ne retiennent que la mélodie, quelques fois le nom de l'artiste et encore moins son visage sauf si c'est une bimbo... Permettez-moi donc de me présenter : je suis Jean-Sébastien Bach, l'auteur de cette mélodie.

Crogue ouvrit grand ses yeux.

– Comment est-ce possible?
– On s'en moque, tant que c'est possible. Je suis le premier esprit qui va vous aider a comprendre la culture de mon époque et pourquoi elle était prospère et...
– Pfff, n'importe quoi!

Crogue se retourna dans son lit mais en faisant cela il tomba non pas sur le sol, mais sur un parquet poussiéreux. Un tonnerre d'applaudissements surgit de nulle part, Crogue se leva rapidement et gêné pour se rendre compte dans un premier lieu que ces applaudissements n'étaient pas destinés à lui, et qu'il se trouvait en fait dans une grande salle de théâtre.

Sur scène, Bach était en train de saluer le public depuis son piano à queue, il se rassit pour entamer un deuxième morceau. Tout le public se tut instantanément dans un silence assourdissant. Les premières notes du célèbre prélude commencèrent à résonner dans l'espace.

Le public était en train d'absorber la moindre goutte de ces notes jouées l'une après l'autre dans le respect le plus total. On pouvait entendre des reniflements de gens touchés par le morceau :

– Cette chanson est simple et si puissante !
– Pas besoin d'action, on se sent reposé !
– Je suis sûr que cette chanson va connaître un grand succès !

La dernière note retentit avec une vibration phénoménale à travers la salle. Un frisson parcourut tout le public. Un tonnerre d'applaudissements survint tandis que toute la foule se leva.

– Encore une bonne soirée.

Crogue se retourna et vit Bach à ses côtés.

– C'est impressionnant, dit-il. La foule semblait vraiment happée par ce morceau ! On ne connaît pas trop ça à mon époque.
– Et vous n'avez encore rien vu...

Crogue regarda Bach un peu étonné et l'accompagna à l'extérieur parmi les spectateurs. Dehors une autre foule était amassée : des gens dansaient autour d'une place, un genre de groupe local jouait du violon et de la guitare. Pas de percussions, juste la foule en train de taper des mains.

– Ces gens, dit Bach, n'ont pas demandé d'autorisation pour faire ce concert, il n'ont pas payé les droits à des sociétés ou a des artistes. Ils veulent juste danser.

Tout d'un coup une main agrippa l'épaule de Crogue et il se retrouva entraîné parmi les danseurs, au rythme de la musique passant de partenaire à partenaire. les chansons étaient entraînantes et Crogue se surprit à sourire. C'est alors qu'il fit basculer une femme en arrière en un mouvement de danse.

– Maman ?

Crogue tenait dans ses bras une danseuse qui ressemblait beaucoup à sa mère quand elle était beaucoup plus jeune.

– Plus tard peut-être... En tout cas c'est grâce à cette musique que les couples se rencontrent !

La femme l'embrassa et le fit tournoyer. Crogue perdit l'équilibre et se retrouva enlacé dans ses draps au pied de son lit.

A SUIVRE : L'artiste du présent


Vous pouvez aussi lire :

GoufaliteGoufalite - Site Web - Steam - Twitter
Rédacteur et programmeur principal du Goufablog. Ingénieur de profession et avide de connaissances technologiques et scientifiques il partage son savoir à travers ces différents articles. Plus de renseignements sur la page de contact.
RSS Voir ses articles...
CC-BY-SACet article est protégé par une licence CC-BY-SA.


Aucun tag trouvé
Delicious   Facebook   Commentaires(0) | Permalink
Sans commentaires!
Votre avis?
(Obligatoire)

Site et style réalisé par Goufalite
Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.
Valid XHTML 1.0 Transitional Optimisé pour FireFox 2
avec une résolution 1024*768