Goufablog

Geek, nouvelles technologies, société et jeux vidéos!
8
janv.
2013
Liens, publicités et Neutralité du Net
Technique - par Goufalite - 1587 hits

En ce début de nouvelle année, que je vous souhaite bonne et heureuse, il y a quelques news qui commencent déjà à enflammer la toile : la presse qui ne veut pas que Google News référence ses liens quitte à les faire payer et Free qui choisit de bloquer de façon obscure toutes les pubs de ses abonnés. Des choix de marketing qui relancent le débat sur le modèle économique dédié à la publicité, la présence sur le Net de certains géants, l'accessibilité de l'information gratuitement et surtout la Neutralité du Net. On croyait avoir échappé à l'apocalypse mais finalement on dirait qu'une fenêtre est en train de s'ouvrir violemment...

Un peu de technique

Neutralité du Net, késaco?

Il s'agit d'un principe simple : Le moindre octet de donnée transitant sur le web doit être fourni équitablement, sans restriction de débit et sans frais supplémentaires. Pour résumer, vous n'avez pas à payer 20 euros par mois en plus de votre abonnement web pour obtenir Youtube ou Facebook plus rapidement parce que vous habitez en campagne.

Exemple de bridage d'Internet
Exemple de bridage d'Internet

Cependant il s'agit juste d'un principe qui n'est pas appliqué par les opérateurs pour des raisons techniques (infrastructure) ou stratégiques (légalité, mise en avant de services,...) : blocage des flux P2P ou newsgroup sur les plateformes mobiles, bridage du débit de certains sites pour privilégier les autres,... la Quadrature du Net se bat d'ailleurs pour mettre en place ce fonctionnement et ainsi garantir un Internet libre sans contraintes et accessible, tout l'inverse du projet #ACTA.

Tissons des liens!

Le lien est l'essence même d'internet, le HT de HTML et HTTP signifie Hypertext ou Hyperlien en français, d'ailleurs la balise HTML pour faire un lien est on-ne-peut plus simple :

<a href='adresse'>Titre du lien</a>

Imaginez que vous êtes dans un livre et que l'on vous dit d'aller à une page en particulier ou de regarder une référence dans un autre ouvrage, quel plaisir de pouvoir accéder directement à l'élément aussi rapidement q' un clignement d'oeil ! Aujourd'hui, le lien est un facteur clef pour le référencement dans les moteurs de recherche : il faut qu'il soit court, précis, avec des mots-clefs. Les blogueurs se les échangent entre eux pour mieux se faire connaître mais hélas la presse en ligne n'y voit qu'une façon rapide et gratuite d'accéder à l'information. J'y viens plus bas.

Les liens sont cependant très utilisés pour le spam par référencement, et ce grâce aux fermes de liens. Il s'agit de robots qui prennent des liens de sites au hasard ou selon une thématique (nouvelle chanson/film, médicaments,...) pour faire en sorte que quand le moteur de recherche inspecte sa page, il met le site malveillant, bien entendu rempli de publicités, dans les premiers résultats.

Le fichier robots.txt pour empêcher l'indexation

Si vous ne voulez pas qu'un robot puisse indexer votre site ou une partie, il faudra créer un fichier robots.txt à la racine de votre arborescence, par exemple empêcher tous les robots d'accéder à un répertoire :

User-Agent : * Disallow : /repertoire

Pratique pour ne pas indexer les pages d'administration mais hélas le simple fait d'afficher dans un fichier en lecture libre les endroits auxquels il ne faut pas accéder dévoile une faille de sécurité. Le site Reflets s'est d'ailleurs amusé à trouver quelques fichiers robots.txt qui soit cachent des pages particulières à ne pas montrer, soit qui essayent de communiquer sur un plan légal en français avec un robot codé en C++ ou en Pyhton...

C'est ça l'inconvénient de ce fichier : on montre à tout le monde ce que l'on ne veut pas montrer, mais bon il vaut mieux montrer ce genre d'information à quelques informaticiens avertis qu'à tout un panel d'internautes sachant utiliser la syntaxe de recherche de Google...

Dans la pub

JBT

Ah la publicité! Ce grand débat inépuisable :

  • c'est envahissant!
  • ce n'est pas assez ciblé
  • c'est un modèle de consommation
  • ça permet à certains sites de pouvoir ne pas faire payer leurs visiteurs
  • c'est du lavage de cerveau
  • ça nous aide à mieux consommer en général plutôt que de tester plein de produits ayant des propriétés différentes
  • c'est toujours orienté buzz
  • ça permet de faire connaître un nouveau produit

Tout le monde se rappelle tout petit du moment où il fallait avancer la cassette VHS pendant les pubs souvent répétitives au milieu du film. Sur Internet ça n'a pas changé : il faut cliquer sur la croix, ne pas survoler un cadre, cliquer sur "passer la publicité", attendre, ou tout simplement installer Ad Block Plus sur son navigateur!

Il faut cependant savoir que certains sites web ont choisi un modèle publicitaire pour bénéficier d'une source de revenus à l'affichage de la pub ou lors d'un clic. Certains en sont complètement remplis, d'autres se contentent d'un petit espace assez isolé dans un menu ou au bas de la page. Après tout dépend du contrat publicitaire choisi : la régie de pub voudra peut-être que l'encart soit visible dès l'affichage de la page, elle voudra aussi s'assurer que le taux d'affichage ou de clic est fort quitte à faire payer des frais supplémentaires. Ce qui force donc le webmaster à utiliser des techniques pour faire voir le plus de publicités possible : rafraîchir automatiquement la page toutes les X secondes, faire des liens vers plusieurs de ses propres articles (coupable), faire un article de deux paragraphes à propos d'une vidéo trouvée sur Youtube,...

Malheureusement les publicités commencent à adopter les mêmes techniques que le spam pour ne pas être détectées et la dernière à la mode est tout simplement le hardcoding : le webmaster écrit en dur le texte de la pub sur son site et ne peut donc pas être bloqué...

Un peu d'actualité

La presse et les liens

Quand on va sur la page Actualités de Google, on peut voir un recueil de toutes les pages de magazines en ligne comme le Figaro, le Monde, le Nouvel Observateur,... avec des liens vers les articles ayant un rapport avec l'actualité du moment. Cette page de recueil est une bénédiction car en un coup de molette de souris on sait tout ce qu'il s'est passé en ce bas monde en quelques secondes. Si l'on veut voir plus de détails il suffit d'accéder aux différentes pages proposées en plus de l'article principal. Plus besoin de regarder la coiffure du présentateur du journal de 20h, on peut suivre en direct un match de football ou savoir où en est un évènement quelconque.

Cependant certains sites de presse ne souhaitent pas bénéficier de cette visibilité sur la page de Google News pour tenter eux-mêmes de faire leur propre référencement via leurs abonnements. Et c'est là où la logique s'effondre tout simplement : des gens publient des articles sur Internet pour ne pas qu'ils soient visibles sur Internet.... Les régies de presse utilisent donc plusieurs techniques pour empêcher cette publication : le robots.txt que j'ai décrit ci dessus, la menace d'un procès comme a fait la presse belge et enfin... le paiement du lien à l'unité (300 euros quand même) comme le demande la presse irlandaise!

Attendez... Faire payer l'accès à une page de texte ? Hélas copier du texte est aussi facile que de faire un clic-droit de souris ou d'appuyer sur la touche Imprime-Ecran, donc protéger un article est aussi inutile que de protéger une oeuvre audio-visuelle ! Le problème est que le moteur de recherche ou quiconque ne voudra pas payer pour une telle aberration et ce site va tout simplement perdre en visibilité, c'est ce qui est arrivé à la presse belge qui a demandé un retrait chez Google mais qui est très vite revenue sur sa décision...

Blocage de pub pour tous

EDIT : Free semble avoir fait marche arrière, mais le débat est toujours actif.

C'est l'information capitale de ces quelques jours : la dernière mise à jour de la Freebox V6 bloque automatiquement les publicités par défaut! Ah enfin on est débarrassés de ces pubs envahissantes oui mais comment vont faire les blogueurs et autre pour s'en remettre de toutes façons tout le monde a installé Ad Block sur son navigateur et la neutralité du net alors? Tout le monde a réagi à cette initiative en brandissant le hashtag #adGate, certains ont résilié leur abonnement, d'autres ont carrément proposé de bloquer l'accès à leur site aux Freenautes !

On connaissait tous Free pour ses actions coup de poing et innovantes comme l'invention de la box, le forfait net à 30 euros pas mois, l'envoi d'une liste papier de potentiels pirates à la Hadopi, le forfait mobile à 2 euros par mois,... Mais depuis un certain temps, Free rencontre des problèmes de débit avec le site Youtube, surtout le soir quand tout le monde s'y connecte. On conçoit donc que cette opération de blocage semble être un coup porté à Google et son service AdSense pour mettre la pression et demander des négociations quant à l'interconnexion des services. Malheureusement cette atteinte bloque aussi d'autres services notamment Google Analytics dont beaucoup de webmasters se servent pour analyser la performance de leur site et les liens de référencement. Mieux encore : toutes les pubs sont bloquées ! Toutes ? Non ! Les pubs sur le site du journal Le Monde sont encore affichées, peut-être parce que le directeur en est un actionnaire ?

Attendez... Couper l'accès à une donnée, privilégier une source ? Eh oui, ça remet en cause la Neutralité du Net qui garantit le bon cheminement d'une donnée sur la toile ! Mon avis est le suivant : en tant que développeur il peut m'arriver de vouloir tester l'intégration de publicités sur le site web d'un client, cette option n'est donc pas bien pensée car avec Ad Block je peux choisir de mettre certains sites dans une "liste blanche" car je les teste, car je sais que leurs publicités ne me gênent pas dans ma navigation, ce qui n'est pas le cas d'un simple interrupteur qui coupe toute la communication d'un coup.

Conclusion : le libre arrivé trop tôt

Je souhaite conclure sur un autre constat : Internet est une source gratuite d'information, mais le service en amont doit quand même être rémunéré (salaire, infrastructure, serveurs,...). On aura beau protéger nos articles avec une licence CC gratuite et libre de partager, ça ne nous permettra pas d'acheter à manger. D'un côté les blogueurs y mettent du coeur pour présenter une passion, mais de l'autre côté les grosses sociétés veulent tirer profit d'une visibilité en ligne.

Internet est donc comme un gros gâteau où tout le monde veut avoir la part la plus grosse pour espérer avoir le plus de revenu, mais ce gâteau se mange avec les yeux : ce n'est pas un catalogue de produits comme le veulent certains adeptes du Web 2.0 mais il s'agit de la connaissance de l'humanité, à partager bien sûr !

+ Sources des images


Vous pouvez aussi lire :

GoufaliteGoufalite - Site Web - Steam - Twitter
Rédacteur et programmeur principal du Goufablog. Ingénieur de profession et avide de connaissances technologiques et scientifiques il partage son savoir à travers ces différents articles. Plus de renseignements sur la page de contact.
RSS Voir ses articles...
CC-BY-SACet article est protégé par une licence CC-BY-SA.


Tags : free, google, google news, lien, neutralité du net, presse, publicité, robots.txt
Delicious   Facebook   Commentaires(0) | Permalink
Sans commentaires!
Votre avis?
(Obligatoire)

Site et style réalisé par Goufalite
Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.
Valid XHTML 1.0 Transitional Optimisé pour FireFox 2
avec une résolution 1024*768