Goufablog

Geek, nouvelles technologies, société et jeux vidéos!
4
nov.
2010
La pub cachée des chansons à succès
Société - par Goufalite - 2532 hits

Avant de commencer, j'aimerais faire un petit jeu : prenez une feuille et un stylo, en 10 secondes écrivez au moins 3 chansons du groupe Queen, non ne prenez pas les CDs des Greatest Hits... top! Alors laissez moi deviner... We will rock you? We are the champions? The show must go on? Ok pourquoi pas, et sinon Under Pressure? Bohemian Rapsody? You don't fool me? J'ai beau aimer Queen, je déteste les chansons We will rock you et We are the champions tout simplement parce que je les ai assez entendues et je palis en les voyant sur chacun des CDs (bon d'accord à l'époque c'était des CDs) du groupe alors que deux autres chansons auraient pu y être au prix que coûte le CD et la place dessus! Peut-être que c'est pour faire connaître d'autres musiques mais de là à les mettre systématiquement...

A l'époque on appelait ça un "CD deux titres", maintenant on peut télécharger les morceaux spécifiques qui nous plaisent sans forcément acheter un album entier. Cependant certains albums contiennent des versions remixées de ces tubes (je pense à un album de Cher avec je ne sais combien de versions de Strong Enough).

Queen n'est pas le seul groupe à avoir seulement deux références : AC/DC a son Highway to hell,... Pourtant certains artistes sont connus avec un répertoire immense comme par exemple Bob Marley, Madonna, Mylène Farmer,... C'est donc la réflexion que je me suis posée : pourquoi on entend tout le temps les mêmes choses?

Les spots publicitaires

Eh oui! Certains l'auront remarqué : les derniers pubs à la télé, annonces pardon, se contentent de reprendre des chansons connues. En vrac :

  • Tout pour ma chérie, Michel Polnareff
  • C'est la ouate, Palace
  • Beggin', Frankie Valli
  • Don't stop 'till you get enough, Mickael Jackson
  • Tous les bateaux tous les oiseaux, Polnareff toujours
  • Félicie aussi, Fernadel
  • Tom's Dinner, Suzanne Vega

Dieu merci, certaines ont toujours leur vieux jingle. Mais alors pourquoi adapter une chanson connue comme jingle de la marque? Tout simplement parce que c'est plus facile à retenir et le message passe plus facilement : il suffit que je la siffle dans la rue et tous les gens vont visualiser la marque plutôt que l'artiste en train de chanter! Malins les publicitaires! Sur un autre blog j'ai lu que c'était aussi une stratégie marketing pour attirer les personnes des années 80 qui écoutaient ce genre de musique à cette époque...

Sur toutes les ondes

Originialité...
Originialité...

Vous l'aurez sûrement remarqué, vous entendez toujours les mêmes choses et voyez toujours les mêmes clips. Il y a deux aspects à cette situation : d'un côté les animateurs de radio ont un certain quota de chansons à faire passer sur une période, ils sont donc liés par contrat aux musiques qu'ils doivent passer en boucle. D'un autre côté il s'agit d'une manoeuvre marketing visant à mettre en avant une seule chanson pour se remémorer l'artiste plus facilement plutôt que de devoir le reconnaître dans des chansons différentes.

Quand j'étais au spectacle de Yannick Noah au Stade de France, je m'attendais à voir un nouveau chanteur ou un jeune groupe en première partie. Mais nous nous sommes retrouvés avec Les Hits Burners. Leur originalité? Leur coupe de cheveux! Nous avons passé une bonne demi-heure à entendre un groupe danser et chanter en karaoké des titres qu'on a déjà entendu mille fois!

  • Highway to Hell, AC/DC
  • We will rock you, Queen (tiens donc)
  • I got a feeling, Black Eyed Peas (complètement inattendu!)
  • Alors on danse, Stromae
  • My heart will go on, Céline Dion

Où est le mérite de reprise des chansons existantes et quel est l'intérêt de restreindre encore plus la reconnaissance des groupes à un petit nombre de titres?

"What will kill creativity? If it's not the overload of conveyor belt, manufactured ringtone pop, it must be amateur producers using uncleared samples to advance the legacy of the artists that inspire them"
Qu'est ce qui tuera la créativité ? Si ce n'est pas la surenchère d'intermédiaires, ou les sonneries de téléphone fabriquées à la chaîne, cela doit être les producteurs amateurs qui utilisent des samples pour perpétuer l'héritage des artistes qui les ont inspiré
Dan Bull - Death of ACTA
Source : Korben.info

Yannick de son côté à chanté les nouvelles chansons de son dernier album, de son album précédent, de ses débuts (Saga Africa) et quelques rythmes africains très entraînants. Mais quand on va voir Yannick Noah, on aime voir du spectacle et entendre ses chansons, quant au premier groupe j'aurais eu le même résultat en écoutant la radio chez moi!

Mais où est la créativité?

Le partage de la musique (plus connu sous le nom de piratage) est maintenant interdit et complètement surveillé sur Internet. Pourtant c'est souvent par ce biais que certains artistes peuvent se faire connaître, c'est-à-dire proposer à l'internaute de participer à une contribution financière plutôt que d'acheter un morceau complètement verrouillé à un nombre limité d'écoutes. Le piratage et sa protection feront sûrement l'objet d'un autre article.

Les nouveaux artistes dépendent donc des grandes maisons de disques qui vont leur imposer leur stratégies commerciales. Vous devez sûrement vous rappeler le clip de T.A.T.U. All the things she said s'est vendu par le caractère lesbien du clip, on parlait plus de ça que la musique elle même.

Mais que faut-il écouter alors ? Très simple, il faut sortir! Il faut écouter les artistes indépendants pendant la fête de la musique. Et pourquoi pas jouer des instruments juste en face de quelques potes. Le système devient complexe une fois que "l'oeuvre" entre dans le mécanisme du droit d'auteur et donc de son marketing et sa distribution.

+ Sources des images


Vous pouvez aussi lire :

GoufaliteGoufalite - Site Web - Steam - Twitter
Rédacteur et programmeur principal du Goufablog. Ingénieur de profession et avide de connaissances technologiques et scientifiques il partage son savoir à travers ces différents articles. Plus de renseignements sur la page de contact.
RSS Voir ses articles...
CC-BY-SACet article est protégé par une licence CC-BY-SA.


Tags : concert, musique, pub, publicité, répétition, tube
Delicious   Facebook   Commentaires(1) | Permalink
RSS:Commentaires du billet Il y a 1 commentaire.
Posté le 13 novembre 2010 à 16:27:17 par crashtib
pour répondre à la question "Où est le mérite de reprise des chansons existantes et quel est l'intérêt de restreindre encore plus la reconnaissance des groupes à un petit nombre de titres? "
l'intérêt est que si une chanson est plus connue et facile à retenir, elle est plus fédératrice.
elle passe mieux 'pour tout le monde', les gens peuvent la chanter, ça les réunit et ils l'impression de vivre quelque chose de fort.
Donc, c'est plus vendeur, plus festif, plus propice à un évènement ou pour chauffer une salle ;-)
Votre avis?
(Obligatoire)

Site et style réalisé par Goufalite
Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.
Valid XHTML 1.0 Transitional Optimisé pour FireFox 2
avec une résolution 1024*768