Goufablog

Geek, nouvelles technologies, société et jeux vidéos!
29
juil.
2010
Dead Space - Le test
Jeux vidéo - par Goufalite - 1755 hits

Mon avis : XXXX
Avis moyen des 5 lecteurs : XXX

bienvenue!

Etant abonné aux flux PC de jeuxvideo.com, je découvre un titre qui m'interpelle : Dead Space. Bon, moi je ne retiens que "Space", l'espace, les paysages de galaxies lointaines, les vaisseaux qui déchirent l'éther à des vitesses inconcevables, du space-opera quoi!

Mais JV.com classe le jeu comme un "survival-horror", ces fameux jeux comme FEAR ou Doom3 où il faut jouer de la lampe de poche et faire de la chasse aux munitions! Cependant quelques facettes du jeu dont je vous parlerai plus bas me font mettre le DVD dans le lecteur...

Premier contact

L'installation du jeu se passe sans problème et le chargement des niveaux se fait en passant par le CD. Personnellement je conseille la manette car la souris n'est pas du tout sensible, ça sent le portage rapide sur PC... Le tutoriel est très facile à suivre, il faudra quand même jeter un petit coup d'oeil aux autres commandes pour progresser plus rapidement et se sortir de certaines situations...

Alors vous êtes Isaac Clarke, un ingénieur habilité à réparer des choses dans des situations extrêmes comme l'impésanteur ou le vide (ou les deux bien sûr)! Votre mission consiste à explorer un vaisseau en détresse où travaille votre copine. Il s'agit de l'USG Ishimura;, un vaisseau extracteur de roches près de la planète Aeris 7. Une fois arrivée sur le vaisseau, votre équipe se fait attaquer par des monstres et vous vous trouvez isolé des deux seuls survivants de votre commando, par lequel vous pourrez communiquer par radio ou par visiophone.

Le premier niveau sert surtout à apprendre comment interagir avec l'environnement et comment tuer certains monstres, mais surtout on y récupère le module de stase pour ralentir dans le temps les objets ou les monstres.

Jouabilité


L'IHM en une capture d'écran!

Dead Space est un jeu de shoot à la troisième personne, c'est-à-dire qu'on voit Isaac à gauche de l'écran pendant tout le jeu. C'est un peu gênant au début mais on remarque assez vite que c'est vital de l'avoir dans notre champ de vision! En effet toutes les informations s'affichent de façon holographique sur sa combinaison : un long tube le long de la colonne vertébrale montre la santé, un disque montre l'état du pouvoir de ralenti et le nombre de secondes d'oxygène restantes lors d'interventions à l'extérieur sont affichées sur son casque. Les différents menus d'inventaire et de cartes s'affichent comme projetés toujours holographiquement par la combinaison. On n'a donc plus aucun élément venant se superposer au décor, l'immersion est complète!

C'est par contre au niveau de la maniabilité que tout pose problème! La souris n'est pas assez sensible même réglée à fond et... ben vous avez déjà essayé de viser avec le joystick d'une manette? Heureusement les monstres ne sont pas trop puissants, font des entrées fracassantes et s'arrêtent dès qu'ils prennent un coup. Sinon on peut toujours utiliser le pouvoir de stase pour ralentir temporairement l'avancée ou la régénération (hem, hem,...) des monstres les plus violents.

Interaction

L'inventaire est représenté par des "blocs" dans une grille. Quand tous les blocs sont pris, on se fait dessus! Non, on essaie d'acheter une combinaison plus grosse et plus résistante ou on vend le surplus. Il est possible d'utiliser le coffre du vaisseau, accessible via des bornes un peu partout, pour stocker le surplus d'objets, venir le récupérer plus tard et acheter ou vendre des éléments. Je conseille de vendre le plus de trucs possibles pour pouvoir débarrasser l'inventaire et gagner plein de sous. La combinaison d'Isaak est orientée "tout inventaire", c'est-à-dire qu'on n'a pas d'emplacements prédéfinis pour les différents éléments, il faudra donc choisir judicieusement l'équilibre entre les munitions, l'oxygène et la santé. De nouvelles combinaisons à découvrir pendant le jeu permettront d'augmenter cet espace.

Pour ce qui est des améliorations, des plans de travail répartis un peu partout dans les niveaux permettront d'augmenter les capacités des armes (dégâts, rechargement, chargeur,...) ou de la combinaison (air, santé, durée de stase,...) en suivant un certain tracé dans les circuits de l'outil, mais une amélioration a un prix : 10000 crédits ou un "point de force". Ce dernier est un objet que l'on peut trouver un peu partout ou qu'on peut acheter qui permet de souder des circuits dans les accessoires pour débloquer des capacités. Ces points de force permettent aussi de débloquer des portes bonus et sont stockés dans un espace illimité de l'inventaire. Je conseille d'en garder toujours deux : un pour ouvrir une porte cachée et un autre pour faire une amélioration si vous passez devant un plan de travail.

Ambiance

Des couloirs sombres aux lumières vacillantes, le danger à la moindre bouche d'aération, des enregistrements audio ou vidéo... gênants,... Dead Space est bien flippant et très malsain! Une musique très faible de type crissements de violons nous suit tout le long du parcours et quelques ombres inquiétantes surgissent de temps en temps pour nous en faire baver!


Brrr!!

Une mention spéciale aux séquences dans le vide qui se résument au seul bruit de fonctionnement de la combinaison : les pas lourds, la respiration plus haletante à la fin de la bombonne d'oxygène et le bruit sourd d'un tir d'arme à feu. Je ne vous ai pas parlé des monstres? Ah oui! Inutile, on ne les entend pas venir... Les passages en impésenteur sont très intéressants aussi car on se retrouve la tête en bas sans savoir d'où on vient tout en cherchant d'où vient le cri inquiétant d'un monstre qui peut se propulser sur nous!

Verdict

Malgré les problèmes de visée et l'impossibilité de faire demi-tour, on se régale quand même sur cette ambiance glauque et malsaine que ce soit entre les lumières vacillantes ou les situations ou enregistrements embarrassants! Dorénavant je me méfie dès que je m'approche d'une grille de ventilation... Cependant je ne suis pas au point de suivre le DVD du préquelle de l'histoire mais j'attends la suite qui paraît un peu plus dynamique.

  • ambiance effrayante et morbide
  • 15 bonnes heures de jeu, possibilité de rejouer avec le dernier équipement.
  • immersion totale grâce à l'IHM holographique
  • maniabilité au niveau de la visée et impossibilité de se retourner

Quelques astuces

  • mon choix d'armes : le cutter plasma pour tout, la mitrailleuse pour les bestioles rampantes et le lamineur pour faire joujou! Les munitions apparaissent en fonction de votre équipement.
  • revendez le plus possible de munitions en trop pour pouvoir acheter des améliorations destructrices!
  • n'hésitez pas à faire les mini-jeux présents dans le vaisseau, il y a des récompenses à la clef!
  • Régénérator (hem, hem) prend du temps à se régénérer, profitez-en pour le staser à ce moment-là!
  • vous avez fini le jeu ? Cherchez sur Internet les titres des chapitres en anglais (attention, ce n'est pas la traduction) et prenez la première lettre de chaque titre...
ATTENTION! L'abus de Radeon nuit gravement à la productivité!
A consommer avec modération!

+ Sources des images


Vous pouvez aussi lire :

GoufaliteGoufalite - Site Web - Steam - Twitter
Rédacteur et programmeur principal du Goufablog. Ingénieur de profession et avide de connaissances technologiques et scientifiques il partage son savoir à travers ces différents articles. Plus de renseignements sur la page de contact.
RSS Voir ses articles...
CC-BY-SACet article est protégé par une licence CC-BY-SA.


Tags : dead space, espace, horreur, isaak clarke, survival-horror
Delicious   Facebook   Commentaires(0) | Permalink
Sans commentaires!
Votre avis?
(Obligatoire)

Site et style réalisé par Goufalite
Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.
Valid XHTML 1.0 Transitional Optimisé pour FireFox 2
avec une résolution 1024*768